Presse

Le public a très chaleureusement accueilli le Serment du Vigneron ®© l’été 2019 : plus de 3 000 spectateurs sont venus découvrir le nouveau spectacle trèsBeaujolais® !
Nous avons reçu énormément de compliments et d’encouragements : de connaissances, certes, mais aussi d’inconnus, de touristes, de vignerons, de responsables politiques. La presse locale nous a consacré plusieurs articles élogieux, et nos sept partenaires, soutiens de la première heure, ont tous été très agréablement surpris.

La CCI du Beaujolais a choisi de nous décerner le Trophée Excellence « Coup de Cœur », qui fut la première récompense de notre spectacle. L’Office du Tourisme, Destination Beaujolais, parle déjà de ce spectacle comme étant un « événement incontournable » dans son magasine touristique, au même titre que les Sarmentelles de Beaujeu, le Marathon du Beaujolais ou encore les Vendanges Musicales de Charnay.

Ces différents publics nous ont confortés, chacun à leur façon, dans cette activité : alors oui, nous repartons pour une deuxième édition et souhaitons pérenniser ce spectacle en prenant notre place dans le paysage oeno-touristique et culturel du Beaujolais !

Côté financier, les entrées ont permis de couvrir les frais d’organisation, l’événement a donc été auto-financé dès sa 1ère année.

L’Office du Tourisme (diffusion et Festival Rosé Nuits d’été), le Geopark Beaujolais UNESCO, l’association Atouts Beaujolais et le Cluster trèsBeaujolais sont de sérieux ambassadeurs de notre projet.

Nos partenaires (Berthoud, Carré d’Art Peinture, les Vins Georges Duboeuf, les autocars Maisonneuve, Hilary Miller – avocat, Allianz, Parscau Plomberie et d’autres encore) participent au rayonnement du spectacle.

Nous travaillons pour accéder aux ABRIBUS du Département. Nous affichons également des dizaines de panneaux, banderoles et affiches, et distribuons des milliers de tracts.

En 2019, la bande-annonce a été diffusée dans un cinéma de Villefranche (les 400 coups) pendant trois semaines. Nous avons également été invités sur RCF pour une interview ainsi que dans plusieurs journaux locaux (le Progrès, A vous 2 voir, Spot).

Nous avons été réellement relayés par beaucoup de biais et de réseaux différents, notamment les réseaux sociaux, qui ont chacun participé à la réussite générale du projet.